Les tendances de la consommation du vin en Restauration

D’après l’analyse des ventes de vins par le grossiste Métro auprès du circuit CHR, des nouvelles tendances de consommation du vin sont mises en lumière.

 

La première tendance est l’importance du « consommer local ».

Les restaurateurs ont à cœur de proposer des spécificités locales aussi bien dans l’assiette que dans l’accompagnement Vin.

Ceci se vérifie bien entendu davantage dans les régions viticoles où le consommateur cherche en général à consommer local. Dans ces secteurs, les vins régionaux représentent ainsi 75% de l’activité du grossiste.

 

Une évolution de la consommation du vin en forte croissance, se trouve dans l’activité du vin au verre.

On le relève depuis quelques années maintenant, parce qu’on est obligé d’être prudent sur les routes et parce qu’on est de plus en plus connaisseur on consomme moins mais on consomme mieux en France.

L’activité de vin au verre répond à cette nouvelle demande : on préfèrera choisir un ou deux verres de vin au restaurant que de partager une bouteille que l’on ne finira peut-être pas et qui ne conviendra pas à chacun.

Par conséquence, le consommateur réclame de la découverte et cette demande s’accompagne d’un choix plus large de l’offre de vins.

Pour y répondre, les restaurateurs diversifient leur carte en s’équipant de système de préservation et de service de vin au verre tel que WIKEEPS.

Grâce à l’action du gaz œnologique, les bouteilles de vin sont préservées jusqu’à trois semaines.

Ainsi le restaurateur peut proposer un plus large choix de vins au verre sans craindre de pertes et répondre aux nouvelles tendances de la consommation du vin.

Il optimise ainsi son activité de vin au verre tout en s’engageant sur la qualité auprès d’une clientèle de plus en plus connaisseuse et exigeante.

 

Une autre tendance est la consommation du vin à l’apéritif.

De nombreux établissements de type Bars à vins, ou restaurants se sont multipliés sur le concept de « l’afterwork » où les clients se réunissent autour d’une planche de fromage ou de charcuterie en dégustant un verre de vin.

 

Le grossiste note également depuis deux ans un nouvel engouement pour les vins blancs qu’il vend de plus en plus. Les références de vins blancs se sont ainsi multipliées sur les cartes en restauration, concurrençant de plus en plus le champagne à l’apéritif.

 

Les références de vins de Bordeaux quant à elles diminuent légèrement au profit des vins de Loire, du languedoc, des côtes du Rhône.

Serait en cause, la recherche de la nouveauté, du choix évoquée plus haut, mais également l’augmentation des prix des millésimes 2009 et 2010.

 

 

charlotteLes tendances de la consommation du vin en Restauration