Les types de bouchons

Une bouteille sans bouchon, c’est inconcevable. Éléments essentiels des bouteilles de vin, les bouchons sont traditionnellement faits en liège. Mais depuis quelques années, de nouveaux bouchons sont apparus sur les cols, dont notamment les fameux bouchons synthétiques qui provoquent l’indignation des puristes. Quelles sont les différentes caractéristiques de ces bouchons ?

Les bouchons les plus répandus sont ceux en liège. Ils sont présents sur la grande majorité des bouteilles, que ce soit de vin, de champagne ou encore de spiritueux (auquel cas ils sont surmontés d’une pièce dans une autre matière – plastique, verre, bois, …). Leur utilité première est de sceller la bouteille. Mais la structure même du liège induit une légère « respiration », un échange d’air entre l’intérieur et l’extérieur de la bouteille. Ce phénomène est important pour la garde du vin (dont nous avons parlé dans cet article). Les bouchons courts et perméables favorisent cet échange, le vieillissement du vin est donc accéléré. En revanche, les bouchons longs de bonne qualité entraînent un vieillissement beaucoup plus lent. La souplesse des bouchons est un autre facteur important. Les bouchons doivent « regonfler » après avoir été comprimés pour rentrer dans le goulot, afin de boucher la bouteille de façon bien étanche.
À leur décharge, les bouchons de liège présentent notamment deux inconvénients : le risque de contamination du vin (le fameux « goût de bouchon ») et le risque de fuite.

L’avènement des bouchons synthétiques ces dernières années a essayé de répondre à ces inquiétudes. Généralement faits en polyéthylène, ces bouchons permettent eux aussi un échange d’air. Toutefois, la qualité de cet échange n’égale pas celle d’un bouchon en liège. Ils sont donc plus adaptés à des vins jeunes ayant un potentiel de garde peu élevé. De plus, des risques de contamination du vin sont tout de même possibles, même si ce phénomène est rare.

Les capsules à vis sont elles aussi apparues récemment. Avec celles-ci, les bouteilles ne risquent aucune contamination. Les échanges gazeux sont extrêmement réduits, mais toujours existants. Leur utilisation paraît tout à fait recommandable, mais encore faut-il que les consommateurs acceptent de ne plus sortir leur tire-bouchon…

La bonne nouvelle est que les systèmes de préservation et de service Wikeeps s’adaptent à tous les types de bouchon ! Vous pourrez alors déguster vos vins pendant 20 jours après ouverture de la bouteille.
N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Twitter pour avoir plus d’informations sur nos produits et notre actualité. À bientôt !

Wikeeps-EN (wine)-02

 

maxime15Les types de bouchons